Quel est le taux humidité maison idéal ?

Maintenir un taux d’humidité idéal dans votre maison est essentiel. Et avant de vous expliquer comment le faire, on parlera de l’humidité dans l’air, de ce que signifie le taux d’humidité et comment on peut le calculer.

 

Qu’est-ce que le taux humidité maison ?

L’humidité dans la maison, et dans l’air, est un phénomène inévitable. Il existe en effet plusieurs sources possibles de l’humidité dans un logement, dont principalement les activités humaines. Respirer, cuisiner, sécher le linge, prendre une douche…, toutes ces activités et bien d’autres produisent de l’humidité. Sans oublier l’activité des plantes et tout objet contenant de l’eau qui produisent aussi l’humidité par condensation. Ceci nous mène à mener le taux d’humidité ou d’hygrométrie, à savoir la quantité présente dans l’air.

On distingue alors entre l’humidité absolue peu citée, et l’humidité relative utilisée le plus souvent. C’est en effet l’humidité relative que l’on prend en compte quand on veut mesurer le taux humidité maison. Elle est exprimée en pourcentage, également appelée degré hygrométrique, et représente le rapport entre le poids d’eau contenu dans 1m3 d’air déterminé et le poids d’eau maximum que ce volume d’air peut absorber (contenir quand il est saturé) à la même température.

Maintenant que vous connaissez ce que représente l’hygrométrie, il est temps de parler du taux d’humidité idéal dans une maison, comment le mesurer et le maintenir.

 

Quel est le taux humidité maison idéal ?

Avant de définir le taux d’hygrométrie idéal dans l’air intérieur, parlons un peu des appareils utilisés pour calculer le taux d’humidité. On utilise en effet un appareil de mesure appelé hygromètre.

Le modèle le plus simple et le moins cher est l’hygrométrique mécanique, rarement utilisé aujourd’hui pour son manque de précision. Il y a aussi l’hygromètre électrolytique utilisé seulement pour les petites quantités d’air, l’hygromètre à variation de capacité qu’on retrouve dans les appareils de mesure électriques très utilisés, l’hygromètre à condensation, le psychromètre et l’hygromètre à absorption infrarouge.

En ce qui concerne le taux d’humidité relative, les avis des professionnels varient légèrement à ce propos. En général, on considère que le taux idéal doit être compris entre 40 et 60%. D’autres disent qu’un taux idéal devrait être situé entre 50 et 60 %, alors que les plus strictes recommandent un taux d’humidité autour de 55%. L’air est considéré trop humidité au-delà de ce niveau, et trop sec en dessous.

 

Comment maintenir un taux humidité maison idéal ?

Maintenir un taux hygrométrique idéal est important pour préserver votre confort, votre santé, la qualité de la construction, des meubles et des appareils fonctionnant chez vous.

Une humidité top élevée entraîne des odeurs désagréables dans la maison, des tâches d’humidité dans les murs, des fissures et autres dommages ainsi que des problèmes respiratoires. Une humidité trop faible n’est pas moins dangereuse, elle entraîne aussi des tâches d’humidité, des fissures dans les murs et des problèmes de santé variés (toux sèche, peau sèche, irritation des yeux et des muqueuses, maux de tête, etc.).

Pour maintenir un taux d’humidité idéal, il faut avant aérer et ventiler votre maison suffisamment tous les jours. Il vaut mieux utiliser une bonne ventilation mécanique qui filtre aussi l’air, le déshumidifie ou l’humidifie si nécessaire et le purifie. D’autres astuces peuvent aider selon les cas. À titre d’exemple, ajouter des plantes vertes si l’air est trop sec et les enlever si l’humidité est élevée.

 

On considère que l’air est dangereusement sec quand le taux d’humidité est inférieur à 30% et trop humide en dessus de 70%. À ces niveaux, les conséquences de l’humidité sont déjà visibles sur les constructions et la santé des habitants.